Arts visuels > Expositions


Culture

Exposition - L'Attention au Monde

Exposition

L'Attention au Monde

L'Attention au Monde

L'Attention au Monde. Paysages gravés du XVIIe siècle. 

Contrepoint :
Antoni Domènech, Histoires naturelles.
Les archives # 4, 5, 6 (Les paysages)

L’idée même de paysage paraît obsolète pour qualifier les environnements totalement anthropisés et en constante dégradation qui sont les nôtres. Sauf à reconsidérer et élargir ce que nous entendons comme paysage – urbain, industriel, aérien, virtuel, etc. –, sa réalité paraît être une chose lointaine et perdue : souvenirs d’enfance, vieilles descriptions romanesques, tableaux anciens, gravures.
 
L’exposition entend confronter deux conceptions du paysage.
 
L’une, sur les murs, que l’on dira faussement traditionnelle mais qui se révèle plurielle et extraordinairement inventive, est celle que suggère un ensemble de gravures du XVIIe siècle où naît pour l’essentiel ce genre pictural. Du relevé topographique à la vue idéalisée en passant par l’observation quasi naturaliste et anthropologique, nous y croisons des œuvres de Claude Lorrain, de Sébastien Bourdon, d’Henri Mauperché, d’Israël Silvestre, de Francisque Millet ou encore de l’italien Stefano della Bella et des nordiques Herman van Swanevelt ou Abraham Genoels.
 
L’autre, contemporaine, associe dans trois vitrines objets et images réalisés par Antoni Domènech (Castelló, 1957). Ses œuvres traitent également du paysage mais davantage conçu comme un « pays » chargé d’histoire collective et personnelle, un territoire ou un milieu affecté, voire dévasté par la présence humaine. Elles associent notamment un ensemble d’objets « trouvés » puis transformés par l’artiste, et une série de dessins, de collages ou d’œuvres inédites sur plaques de métal (matrices de la gravure). Ces dernières explorent la notion de « parcellaire » qui est la première découpe opérée par l’intervention humaine dans le continuum du territoire, avant son appropriation culturelle par le paysage produit par les peintres. Afin d’élargir le dialogue, Antoni a proposé d’inviter deux amis également peintres : Xisco Mensua (Barcelona, 1960) et Koen Broucke (Sint-Amands, 1965).
 
Quand l’inattention est devenue le régime dominant de notre rapport aux images, l’attention à ce qu’a pu être et à ce qu’est devenu le paysage est plus que jamais l’impératif catégorique de la modernité. C’est à cet exercice d’attention au monde et à ses représentations, au double sens de prêter attention et de faire attention, que cette exposition nous invite.
 
L’exposition est accompagnée d’un ouvrage publié par les éditions 1 : 1, avec le soutien du Groupe de recherche historique (Ghris) de l’Université de Rouen et la Maison de l’Université. Le livre associe des textes de Hervé Brunon, Frédéric Cousinié, Antoni Domènech, Sylvain Hilaire, Luis Pérez-Oramas et Denis Ribouillault.

Les temps forts 
 
13 octobre 2022, 13h.
Dialogue avec les étudiants et les visiteurs en présence de Frédéric Cousinié, historien de l’art (Université de Rouen Normandie), commissaire de l’exposition. 

Visites guidées
le mercredi de 12h30 à 13h (réservation : expo.culture@univ-rouen.fr)

Bibliothèque universitaire (LSH) : À l’occasion de l’exposition, une sélection d’ouvrages (histoire de l’art, histoire, esthétique, sciences de l’environnement, littérature) sur le paysage, les jardins et l’environnement est présentée dans le hall d’accueil de la Bibliothèque.


 
Visuel
ABRAHAM GENOELS
La souche près de la cascade, Rome, ca. 1674-1676
Eau forte, 19,5 x 14,4 cm (détail)
Coll. part.


Informations pratiques :

Date de l'évènement : du 29 septembre 2022 au 4 novembre 2022
Du lundi au vendredi 9h-19h, entrée libre.
Lieu(x) : Maison de l'Université
3 pl. Émile Blondel, 76130 Mont-Saint-Aignan
Tram T1


Publié le 20 septembre 2022

mise à jour le 12 octobre 2022



Trouver une actualité

Trouver une actualité