Arts visuels > Expositions


Culture

Exposition - Impressions Paysage

EXPOSITION

Impressions paysage

Impressions paysage

IMPRESSIONS PAYSAGE
Exposition collective avec Louise BRUNNODOTTIR, Ludovic CARPENTIER-CARON et Alexis DEFORTESCU

La notion de paysage parait floue et multiple tant nos environnements changent, tant le vocabulaire s’élargit. Trois artistes régionaux confrontent leurs approches dépaysantes du paysage.

ANNULÉE -
Rencontre avec les artistes le 3 novembre 2022 - 17h30 > 19h





Louise BRUNNODOTIR

 
Rotomagus, paysages de Rouen. Rotomagus est un projet de recherche photographique autour des paysages de la ville de Rouen. Entre les pierres se tisse un dialogue d’opposition : vide/plein, noir/blanc, ombre/lumière, sacré/profane se répondent et reflètent les couches d’histoire et l’épaisseur architecturale caractérisant la ville de Rouen. En rassemblant des correspondances de formes et de matières, cette série questionne le rapport fondamental entre l’homme et la ville et explore l’idée de mémoire des lieux. Par un aller-retour entre argentique et numérique et par l’expérimentation de photographies tirées et reproduites sur plusieurs matières (toile, bois,verre...) cette série interroge les moyens du médium photographique, par essence acte de mémoire ainsi que les dispositifs de la représentation : comment montrer et mêler le point de vue unique de la photographie aux points de vues multipliés invitant à la traversée ou l’expérimentation du paysage ? Cette série, toujours en cours, a reçu le soutien de la ville de Rouen sous la forme d’une résidence au Labo Victor Hugo en 2020 (non restituée en raison de la situation sanitaire).









Ludovic CARPENTIER


Je peins depuis mon adolescence. Diplômé des BeauxArts de Rouen en 1993, j’enseigne depuis Arts Plastiques et Arts Appliqués dans un lycée professionnel. Mon travail perpétue la représentation du paysage. L’observation permanente des paysages qui m’entourent m’a naturellement amené à me questionner sur ces formes multiples, ces jeux de lumière et de couleurs souvent complexes. Mes inspirations sont assez opposées. La première est la peinture du XIIIe et XIXe siècle. L’école Française, Anglaise ou Hollandaise, utilisant la nature en premier plan, un monde végétal et minéral très sombre, sur des fond pastels, estompés à la manière des « Sfumato de Léonard de Vinci ». La seconde serait une peinture du XXe siècle abstraite et expressionniste, comme le travail de Motherwell, et Soulage. J’aime le côté calme de la nature, romantique, où les choses de la vie prennent le temps. Ma démarche est de la mettre au premier plan. Depuis toujours je triture les matières et matériaux tel un alchimiste qui voudrait refaire le monde. Pour cela j’utilise différentes techniques, allant de la photographie, à la céramique, gravure, peinture… Dans cette série j’ai travaillé l’émulsion de goudron, sa symbolique, sa matière, sa couleur chaude, son opacité, sa transparence m’attire. Les traces ou tâches laissées sur la toile, « la part libérée de mon inconscient » faisant référence aux surréalistes, sont le point de départ de chacune de mes aventures paysagères. 


 
 
Alexis DEFORTESCU

Mon travail, inspiré par les peintures de l’École de Barbizon, l’Art Baroque et la photographie contemporaine, est une réflexion sur la place du végétal dans nos sociétés contemporaines. Je pense mes tableaux comme des instants méditatifs, des moments propices à la réflexion. Ce sont des vues de balades, parfois mélancoliques, comme des souvenirs retrouvés, des tentatives de « garder en mémoire ». J’invite le spectateur à plonger dans ces paysages devenus communs, voire banals. Je laisse courir son imagination, envisager ce qu’il se passe. L’utilisation récurrente, dans ma recherche plastique, du gros plan et du plan rapproché amène à la rêverie, aux souvenirs et à l’imaginaire. Mes tableaux sont réalisés à partir de photographies personnelles. J’accorde de l’importance à ce qu’il se passe dans mon environnement immédiat: dans les alentours de mon atelier ou du lieu de résidence. L’utilisation de la peinture à l’huile dans ma pratique permet de créer une ambiance singulière, en travaillant sur la composition, les volumes, la couleur et la matière, l’ombre et la lumière.



Informations pratiques :

Date de l'évènement : du 21 septembre 2022 au 10 novembre 2022
Lieu(x) :  La Galerie La Passerelle
2 rue du Tronquet, 76130 Mont-Saint-Aignan

Publié le 20 septembre 2022

mise à jour le 18 octobre 2022



Trouver une actualité

Trouver une actualité