Accueil > Agenda


-

Dominique Talbot - Accumulation d'accumulations

D. Talbot

D. Talbot

Dominique Talbot (1959 - 2014) est né et a vécu au Havre. Il a enseigné au lycée professionnel Jules Lecesne. Des collages de Dominique Talbot, un de ses amis disait qu'ils étaient "minutieux et inspirés". 
Minutieux car ses traveaux étaient parfaitement soignés et parce qu'il poussait parfois la technique dans des excercices e hautes dextérité, découpant des détails d'une grande finesse, ou rassemblant des pièces de taille micriscopique avec une précision d'ajusteur. La matière première de ses oeuvre était prélevée dans des journaux, magazines, bandes dessinées, catalogues... et, le jour J, les pièces s'emboitaient comme par enchantement. Il usait, dans certains cas, de procédés d'accumulation ou, au contraire, jouait sur le dépouillement comme dans la série "Gestes" réalisée pendant l'été 2010. 

Un travail soigné, élégant, mais aussi et surtout un travail inspiré, soutenu par une imagination fertile qui a permis à Dominique Talbot de produire ses oeuvres pendant plus de trente ans en renouvelant sans cesse ses thèmes, en puisant à des sources pour le moins éclectiques. 

Certains collages sont très inspirés de l'univers de la bande-dessinée (et, singulièrement, du style "Fluide Glacial"), d'autres relèvent du dadaïsme et du surréalisme ("Pomme Magritte Smith" de 2010), d'autres encore s'inscrivent dans le sillage de Raymond Hains et Jacques Villegle qui travaillaient à partir d'affiches lacérées... 

Diminique Talbot s'est toujours renouvelé mais des constances demeurent et des thèmes réapparaissent au cours des années : les emprunts au corps humain, avec des découpages bizarres, des nus et des fortes poitrines, des entrelacements de bras, des sujets "éclatés" comme s'ils apparaissaient à travers une vitre brisée. 
Le monde du rock, une autre de ses grandes passions, n'est jamais bien loin, de façon explicite ou pas, sur les tableaux mais aussi ur des pochettes de C.D. originales correspondant à des centaines de compilations... qui venaient s'ajouter aux milliers de vinyles rassemblés par ce collectionneur fou ! 

Ajoutons enfin qu'il n'est pas certain que Dominique Talbot ait apprécié que l'on dissèque le résultat de ses recherches, à cause de sa modestie, parce qu'il refusait de se prendre au sérieux et que la fantaisie, l'humour et la dérision étaient les seules armes qu'il n'ait jamais utilisées face à la laideur du monde... 

_____________

TEMPS FORTS 

Vernissage : jeudi 9 janvier - 18h
_____________
 
 
 


Informations pratiques :

Date de l'évènement : du 20 décembre 2019 au 14 février 2020
Lieu(x) : -
Galerie La Passerelle

Publié le 4 novembre 2019

mise à jour le 4 novembre 2019



Trouver une actualité

Trouver une actualité